LIVRE D'OR

 

 

 

130 message(s) dans le livre d'or

sdi.ma (site web) Le 26/09/2016

Merci pour le partage.
veuillez visiter notre site pour d'informations dans le domaine d'EPS:
www.cjeps.com.

fatima NDIAYE Le 24/05/2016

Bonsoir, je remercie toute cette équipe vous m'avez beaucoup aidé car je suis une futur enseignante qui veut participer au développement de mon pays qui est le Sénégal.

ahmed amrani Le 01/12/2014

bonne chance

Guy GORE Le 26/10/2013

Bonjour Je suis très content de votre site qui nous aide beaucoup dans l'élaboration de nos fiches et démarches pédagogiques Je voudrais par ailleurs solliciter les exemples fiches pour l'enseignement de la dissertation, du commentaire composé, du résumé et de la synthèse de document.Merci pour tout

Hassan Ait akki (site web) Le 15/04/2013

Désolé pour ce retard qui n'était jamais mon habitude mais franchement quand j'avais reçu l’événement de votre départ j'ai été surpris .Merci M Jmad pour tous les effort,les conseils, les débats et les formations.Vraiment,l'éducation nationale vient de faire hommage à un grand homme ,sérieux et créateur qui ne cesse pas de renouveler ses méthodes du travail .Au nom du collège de Bni Boufrah ,je vous souhaite une bonne vie pleine de prospérité et de bonheur et restons en contact. Avant de terminer ces petits mots,j'aimerais vous dédier un petit poème :
Mon cher inspecteur

Écoutez -moi cette fois-ci.
vous êtes mes yeux.
vous êtes mon cœur.
Sans vous, je suis perdu.

Écoutez- moi cher inspecteur
vous êtes mon espérance.
vous êtes mes rêves.
vous êtes mes terres.

Écoutez -moi cher inspecteur
vous êtes mon printemps.
vous êtes mon étoile.

Ô mon cœur palpite,
Ô, cher inspecteur,
je vous souhaite une bonne continuation...

Khalid EZ-ZAIM Le 09/04/2013

Au nom des professeurs de français des lycées respectifs Al Badissi et My Ali Cherif, j'ai écrit ce poème en hommage à M. Jmad Moha et je l'ai lu lors d'un pot de départ en retraite organisé au lycée Al Badissi le 23 mars 2013.
----------------------------------------------------------------
Point de départ !

O vous ! Qui naguère arrivé fit renaître
Des cendres, de leur léthargie, les lettres
Et les esprits ; ces particules qui s’agitent,
S’attirent, se repoussent et palpitent...
Autour du savoir, du savoir-faire et du savoir-être.

Tel un météore votre éclat, comme par effet de halo,
Devance votre présence, devance votre boulot.

Vos talents pléthoriques l’emportent sur tout talon d’Achille
Vos qualités pédagogiques qui se comptent par des mille
Vos qualités humaines qui même dissimulées
Vous élèvent au rang des professionnels.

Ce sont ces atouts rares chez certains inspecteurs dits à tort décideurs
Qui vous font souvent fermer les yeux sur toute bévue, toute erreur,
Toute pédagogie sans soubassements théoriques sans valeur.

Sous vos griffes nonobstant bienveillantes les « capéistes »
S’émeuvent, apprennent les yeux mouillés, le b.a.-ba du métier,
Car vous leur enseigner !
«Qu’il n’y a de progrès pour nul écolier,
Ni en ce qu’il entend, ni en ce qu’il voit, mais en ce qu’il fait. »*

Vous !
Vous qui avez le flair pédagogique dans la chair et dans le sang,
Vous qui savez faire de l’éducation
L’art de faire passer le conscient dans l’inconscient.

Le rêve d’égalité totale que prône Comenius
Adepte de la conception « enseigner tout à tous »
N’a jamais été recommandable par Jmad qui, en fait
Y voit un songe de ceux qui ronflent dans les bras de Morphée.

Alors que prononçant un de ses réquisitoires, Rousseau dit en bref :
« Je hais les livres ; ils n’apprennent à parler que de ce qu’on ne sait pas. »
« Que le livre, dit Alain, soit l’Instituteur en chef
Et que vous soyez, vous, les adjoints du livre. » N’est ce pas ?
Jmad assure que tant que c’est l’intérêt de l’élève qui prime
Le professeur a toute latitude, qu’il aille de l’avant qu’il se délivre
Il est maître chez lui sans nulle hésitation qu’il s’exprime.

Monsieur Jmad !
Votre passage à Al Badissi nous est une révolution de soleil,
Un moment capricieux, un printemps sitôt arrivé sitôt parti.
C’est une chance grande et que tout enseignant envie
D’avoir partagé dans une atmosphère conviviale
Des moments de chaleur humaine et professorale
Avec des collègues souvent dispersés
Que seule la volonté de Jmad a pu des fois regrouper.

Qui vous voit de loin...
N’est pas comme qui vous voit de près ;
A première vue, au premier contact,
De par votre patronyme, on croirait un « Jamad » intact !
Or, après vous être rapproché nul ne peut résister
A l’envie de vous rebaptiser : Jmadoux !
L’homme qui sait marier en lui de manière assistée
Deux êtres oxymoriques : le dur et le doux.

*Selon l'éminent pédagogue Alain.

Kouddane Taoufiq Le 25/03/2013

Hommage rendu à M. Moha Jmad par les enseignants de français, au Nouveau Collège, au cours d'un pot de départ en retraite organisé au Lycée Yacoub Al Badissi, le 23 Mars 2013.
Hommage lu par : M Taoufiq Kouddane

Mesdames et Messieurs, chers collègues : Bonjour,
Je demanderais à chacun de vous d’éteindre son portable (…) Vous aussi Monsieur Jmad.
« L’instant est béni. Tout le reste est souvenir » écrivait le poète américain Jim Morrison…Ma foi que de beaux souvenirs partagés avec vous M. Moha JMAD !
Mes collègues du Nouveau Collège m’ont honoré de vous exprimer tout le bonheur et la chance que nous avons eus à collaborer ensemble ; pendant des journées ? Non ; des années ? Non plus ; une époque ? Oui …Non, je voulais dire une épopée, oui une belle épopée !
Je veux juste vous dire, M. Jmad que je suis jaloux…Apparemment, je ne suis pas le seul, il y a M. Azami,… Rachida aussi….Non pas toi Abba Aziz, tu viens juste d’arriver dans le métier. En tous cas, nous sommes nombreux à l’être dans cette salle, chaleureuse et accueillante.
On est jaloux de vos matinées sans cadran où vous dégusterez un café noir et serré, lisant un journal, remplissant une grille de mots croisés, submergé de joie après avoir trouvé le mot en 9 lettres de la définition : Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain,… ou goûtant au plaisir de la lecture d’un bon roman.
On est jaloux de vos après-midi où ,exténué de vos matinées intellectuellement bien chargées, vous hésitez entre aller renouer le contact avec des collègues que vous aviez perdus de vue tellement votre investissement, dans votre métier, était absorbant ou prendre une petite sieste ou encore mieux offrir à votre fille une virée dans les environs magiques de la ville.
Mais vous connaissant, on sait que vous allez vous lancer dans des projets de rénovation des mentalités et d’aération des esprits sans oublier, bien sûr, de demander à l’un des présents de faire aérer la salle. L’une ne va pas sans l’autre évidemment !
Et Nous, pendant ce temps ? Et bien ! Nous continuerons à discuter s’il s’agit d’un adjectif épithète ou apposé, s’il faudrait travailler dans le cadre de la pédagogie de l’intégration ou dans le cadre de la pédagogie inversée. Nous continuerons à enseigner, à reconstruire, à critiquer…
On est jaloux mais on vous aime. On va s’ennuyer sans vous. On vous doit ce qu’on est aujourd’hui. On ne vous remerciera jamais assez.
On vous souhaite de bien profiter de votre retraite.
Mesdames et Messieurs, je vous demanderais de vous lever et de réserver une chaleureuse acclamation à M. Jmad

Touria El Mouassili Le 13/02/2013

Salam, je viens réagir, avec beaucoup de retard certes, sur votre livre d'or qui, en effet porte bien son nom!! Je voudrais vous informer que je suis parmi les derniers peut-être à apprendre la nouvelle de votre départ à la retraite vu que je n'ai pas reçu le fameux mail d'adieu...En tout état de cause, la nouvelle m'a tant affectée, je ne saurais expliquer comment! je l'ai senti comme une poisse ou un poisson d'avril ! Quel gâchis me suis-je dit; voir et savoir que tant de qualités et de facultés rarissimes telles le dévouement, la témérité, le sérieux, être pointilleux et généreux. tout cela ne sera désormais pas à notre disposition ne serait-ce que sur le plan des visites et formations continues.
Toutefois, je pense franchement que votre retraite est belle et bien méritée, il est temps de prendre un peu de répit et rassurez vous Monsieur Jmad, vous avez un effet qui dure même lorsque vous n'êtes pas là...Vous êtes comme un aimant qui attire le bien et en dégage à la fois!! Je vous suis particulièrement reconnaissante pour tout acte bénéfique dont vous m'avez honoré et je vous souhaite tant de bonheur et de quiétude.
Mes respects;
Mme El Mouassili

benzazoua abdelaziz Le 16/01/2013

le ministère vient de perdre un grand ouvrier pédagogique en l’occurrence moha le grand seigneur que son parcours a toujours été jalonné de succès et a beaucoup donné et a apporté à notre enseignement un plus par sa compétence , son assiduité et son art de savoir faire.. les pédagogue de son calibre sont rares . Bientôt il va quitter sa grande famille par la grande porte . Je prie le grand miséricordieux de lui apporter tout ce qu'il espéré avec sa petite famille

Mohamed LAAGUIDI Le 27/12/2012

Au nom de tous les fonctionnaires de l'AREF je vous présente mon cher et éminent Colonel toutes nos félicitations pour tous les efforts d’instruction ,d'encadrement et de grand intérêt que vous portez aux affaires pédagogiques de la région Taza Alhoceima Taounate . Bon courage et bonne continuation, votre retraite bientôt sera une perte d'un grand cadre de l'AREF je vs souhaite tt le bonheur

Merci Monsieur Le 16/12/2012

Vous ne pouvez pas imaginer ce que cette formation m'a fait comprendre.Le peu de temps (deux grandes journées) qu'on a passé dans cette salle a renversé ma vie professionnelle.Merci encore Monsieur.Que DIEU vous garde et soit à vos côtés.
Esméralda

Au nom de tout le groupe Le 26/11/2012

Merci pour les ateliers animés durant les journées de l'université d'automne à oujda. Vous nous avez prodigieusement éclairés.Nous espérons vous revoir dans d'autres occasions.

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×