"La communication dépend moitié de celui qui émet, moitié de celui qui écoute" Montaigne

ACTIVITES ORALES  (suite et fin)

   Grille n°4  Consigne: voici plusieurs comportements d'écoute, reconnaissez-vous vos attitudes?

    Lesourd   Le distrait   Le bébé     Le conformiste     L’auditeur habituelL’auditeurattentifL’auditeursélectif
Le bruit    

  -

 +   

               +         -    +        -

          +

L’information

connue
      -       -             +           +      +        +          -

L’information

nouvelle
       -         -      +          -      +            +          +
  Rien ne passeLe bruit de fond  le détourne du messageTout passe au même niveauIl n’écoute que la partie connue du messageIl écoute tout en partieIl écoute le message  dans son entierIl n’écoute que la partie nouvelle du message

 

   

Grille n°5

Consigne :   Prenez connaissance des comportements suivants et dites si vous êtes un marginal de la participation.  
  TypeComportementEffet produit sur l'auditoire     Portrait
Le bavardIl se répète ou fait des digressions à partir d'une idée. Il parle sans avoir réfléchi avant et souvent est amené à en dire trop. Le bavard ne sait pas écouter.Il irrite et lasse l'auditoire. De plus en s'engageant trop avant, il prend des risques ou en fait prendre aux autres.  
Le silencieux compliceIl parle peu sauf pour approuver. Il hoche la tête pour acquiescer. Il écoute.Il est considéré comme quelqu'un qui n'apporte pas grand chose de constructif. 
Le silencieux absentIl rêve, il est ailleurs. Il n'écoute que rarement et par conséquent il intervient à contre temps.Il est considéré comme quelqu'un qui ne s'intéresse pas à ce qui se passe, c'est le doux rêveur.
Le silencieux tacticienIl épie et n'intervient que pour contrer. Il marque des points ou se tait. il est tendu et écoute attentivement.Il est perçu comme quelqu'un dont il faut se méfier. 
Le silencieux méprisantIl ironise. Il se sert de mimiques pour exprimer son dédain. Il n'intervient que négativement.Il peut paralyser les initiatives. Il est ressenti comme quelqu'un qui se protège, qui fuit. 
  

DEUXIEME ETAPE 

  La mise en commun des réponses permettra de souligner les différentes stratégies mises en œuvre dans toute communication orale. Pour baliser le débat, le professeur peut éventuellement recourir au questionnement suivant : -         Les séances des activités orales vous plaisent-elles ? Pourquoi ?

-     Participez-vous aux débats ? Pourquoi ?

-         Comment à votre avis, faire participer les timides et comment modérer les bavards ?

- Demander aux élèves ce qu’ils pensent de leurs attitudes, de leurs comportements et des stratégies qu’ils mettent en œuvre quand ils prennent part à un débat, à une discussion… 

 TROISIEME ETAPE 

Synthèse et traces écrites

Elles peuvent porter sur les points suivants :

-         les bonnes et les mauvaises habitudes d’écoute.

-         les attitudes positives et les attitudes négatives d’un orateur. 

Phase post-pédagogique   Programmer en collaboration avec le groupe-classe une exploitation ultérieure de la séance. On peut à titre d’exemple, demander aux élèves de faire par écrit, leur autoportrait en situation de prise de parole en public.   

 Bibliographie sélective

TAGLIANTE Ch.,  La classe de langue, CLE  International, Paris, 1994CHARLES  R.,  WILLIAME C.,  La communication orale, Nathan, 1988R.P. relatives au 2ème c. de l’ E. F.  M.E.N., 1991R.P. relatives à l’ E. S., M.E.N., 1994 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×